Mode de transmission et les symptômes de la méningite

La méningite est une maladie qui tue beaucoup plus en République Démocratique du Congo.

En RDC, les enquêtes parcellisées révèlent qu’en 2007, le taux de mortalité dû à la méningite s’élevait à 12 % à Kinshasa et de 29 % à Lubumbashi (Haut Katanga).

Aux Cliniques Universitaires de Kinshasa (CUK), l’analyse des fiches de consultation révèle qu’en 2013, le nombre des patients souffrants de la méningite s’élevait à 5 %.

C’est ainsi que je publie cet article pour vous montrer comment se transmet cette maladie et ces différents symptômes.

Mode de transmission

La transmission bactérienne s’opère de personne à personne par des gouttelettes de sécrétions respiratoires ou pharyngées.

Un contact étroit et prolongé (baiser, éternuement et toux rapprochée), ou la promiscuité avec une personne infectée (vie en dortoir, mise en commun des couverts ou des verres) favorise la propagation de la maladie.

La période d’incubation est en moyenne de quatre jours mais elle peut être comprise entre 2 et 10 jours.

Les bactéries peuvent être présentes dans le pharynx et, pour des raisons non encore complètement élucidées, submergent parfois les défenses de l’organisme, permettant ainsi à l’infection de se propager dans la circulation sanguine et d’atteindre le cerveau.

Les symptômes

Les symptômes associent une fièvre parfois élevée associée à des frissons et d’autres manifestations, parmi lesquelles peuvent être présents :

  • des maux de tête intenses (céphalées) ;
  • des nausées ou vomissements ;
  • une raideur de la nuque ;
  • un teint gris ou marbré ;
  • des courbatures importantes ;
  • une grande fatigue ;
  • une somnolence ;
  • virale ou les méningites bactériennes ;
  • des convulsions
A lire aussi :  Tout savoir sur la vaccination infantile en République Démocratique du Congo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *